Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 20:35

Hier, en fin d'après-midi, la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre à l'université de Pau et pays de l'Adour, chez les militants des Droits de l'homme et parmi les élus : Sitty et Liouize, les deux étudiantes comoriennes sans papier, interpellées lundi à Pau, sont remises en liberté.

Mercredi, le juge de la liberté et de la détention les avait déjà déclarées libres mais le procureur de Paris avait fait appel de cette décision. Il avait dans le même temps déposé une requête pour demander que l'appel soit suspensif de la décision du juge, c'est-à-dire, qu'elles soient maintenues au centre de rétention.

Hier, le premier président de la Cour d'appel de Paris n'a pas accédé à sa demande considérant que Sitty et Liouize, avaient des garanties de représentation.

Elles devront cependant se présenter aujourd'hui à 15 heures devant la cour d'appel de Paris. La juridiction décidera alors de leur maintien en rétention ou leur liberté. (1)

« Réexaminer leur dossier »

Si les étudiantes paloises sont remises en liberté, elles restent sous le coup d'une expulsion puisqu'elles font l'objet depuis le printemps 2009 d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Une mesure confirmée par le tribunal administratif de Pau en juillet 2009.

Leur avocate MeMassou-dit-Labaquère, relayée à Paris par Me Marianne Lagru, considère à présent qu'il faut que l'État réexamine leur situation dans son intégralité. (...)

Lire la suite sur sudouest.com

Partager cet article
Repost0

commentaires