Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 10:47

Guinéen venu de Côte d'Ivoire à dix-huit ans, Ousmane pensait devenir français, comme son père. De refus en refus, il a découvert la lutte pour la régularisation comme un sport d'équipe.

 

Je suis d'origine guinéenne, mais j'ai vécu en Côte d'Ivoire depuis l'âge de six ans, Ivoirien d'adoption, quoi ! J'étais parti avec ma mère, qui ne vivait plus avec papa. Je suis venu en France avec l'objectif de faire des études, et peut-être aussi de faire l'armée.

 

Je pensais que j'aurais les papiers français facilement. Je pensais à l'armée française que j'ai découverte en Côte d'Ivoire ; là-bas j'ai bien aimé l'armée française. Je voulais demander la nationalité par l'intermédiaire de mon père. Ça ne s'est pas fait : il a la nationalité française, mais j'avais plus de 18 ans. Je me suis retrouvé sans papiers. En 2004, j'avais 19 ans.

 

D'abord, vu que la demande n'a pas été rejetée tout de suite, en 2004 je travaillais. J’avais l'espoir, je n'étais pas concerné par le statut des sans papiers. Jusqu'au moment où j'ai vu que les papiers se faisaient attendre. Puis j'ai eu refus de séjour et une OQTF (obligation de quitter le territoire français).

 

En 2003, j'avais été contrôlé dans le dix-huitième arrondissement, au Sacré Cœur - on était allés voir des amis. On était quatre au commissariat du dix-huitième. Avant ça, on m'avait déjà une fois envoyé en garde à vue à la Cité (siège de la préfecture de police de Paris) ; j'avais été libéré avec une OQTF, ma première.

 

En 2004, encore, j'avais fait l'objet d'un contrôle. Après dix-sept heures de garde à vue, de 23 heures à 7 heures du matin à la Cité, on m'a demandé si j'avais de la famille ; j'ai dit oui, j'ai été libéré après avis du préfet, avec OQTF. Je me sentais stressé, très mal ; c'était la deuxième arrestation.

 

Après, en 2007 j'ai fait une demande - je commençais à désespérer de ma demande de nationalité. J'ai fait une demande de titre de séjour provisoire. Refus avec troisième OQTF.

 

Lire la suite sur Mediapart

Partager cet article
Repost0

commentaires