Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 21:02

Le Canard Enchaîné révèle qu'aucune poursuite n'a été engagée contre une entreprise de nettoyage qui emploie 500 clandestins, et dont la maison mère a pour clients l'Elysée et Matignon.

 Edépit d'une intervention policière musclée le 12 janvier au siège de l'entreprise de nettoyage Seni, intervention ayant permis de débusquer500 salariés clandestins, le procureur de Créteil Jean-Jacques Bosc n'a engagé aucune poursuite, révèle le Canard Enchaînémercredi 27 janvier. 
Juste après l'opération, trois dirigeants ont pourtant été placés en garde à vue. Mais Jean-Jacques Bosc a ordonné leur libération, affirmant vouloir prendre plus de temps pour "approfondir" l'étude des pièces saisies et des témoignages recueillis. 

 
La préfecture est elle aussi frileuse

Selon le journal satirique, le procureur a refusé d'intervenir pour deux raisons. Tout comme la préfecture du Val-de-Marne, qui rechignerait elle aussi à se pencher sur le dossier, Jean-Jacques Bosc craindrait un conflit de grande ampleur, qui menacerait une entreprise de 2.000 salariés. Autre motif, moins avouable, avancé par 
Le Canard : la Seni est une filiale du groupe de nettoyageSamsic. La maison mère et plusieurs de ses filiales auraient notamment pour clients l'Elysée, l'hôtel Matignonle Sénat et le siège du ministère de la Défense. Et, plus cocasse encore, le groupe interviendrait dans les locaux de la police de l'air et des frontières de Roissy, qui traque les sans-papiers. Interrogé par le Canard Enchaîné, le procureur botte en touche et dit vouloir renvoyer le dossier en correctionnelle avant la fin de l'année. 

(Nouvelobs.com)
Partager cet article
Repost0

commentaires