Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 18:17
L'arrestation d'un compagnon d'Emmaüs sans-papiers, son placement en centre de rétention ainsi que la garde à vue du responsable de la communauté de la Pointe-Rouge, à Marseille, ont été considérés par le monde associatif comme un "test" de la part du nouveau ministre de l'Immigration et de l'identité nationale.

Comme souvent, c'est à la suite d'un banal contrôle d'identité qu'Hamid Belkir, compagnon Emmaüs, sans-papiers, a été interpelé en début de semaine à Marseille. Aux policiers qui l'interrogeaient, il a expliqué habiter à la communauté Emmaüs de la Pointe-Rouge, située dans le 8e arrondissement.

Sur place, ils procèdent alors à une fouille de la chambre de Hamid Belkir avant de demander à l'intervenant social présent ce jour-là de leur fournir son dossier.

"Papiers ou pas papiers... ce n'est pas notre problème"

Kamel Fassatoui, l'un des responsables de la communauté de la Pointe-Rouge, est à son tour convoqué par la police. Il se rend dans les locaux de la PAF le lendemain, mardi 17 février. Là, on lui signifie son placement en garde à vue.

Interrogé sur Hamid Belkir, il explique aux enquêteurs ne pas tout connaître de son histoire. "Nous prenons en compte la souffrance humaine, point. Papiers ou pas papiers, ce n'est pas notre problème". (...)

Lire la suite sur Rue89 
Partager cet article
Repost0

commentaires