Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 17:37

La fédération patronale de l'intérim (le Prisme) a reconnu ce mardi avoir employé «énormément» de sans-papiers, sans donner de chiffres, indiquant être en contact avec la CGT pour faciliter la régularisation d'environ 200 d'entre eux.

Depuis le 1er juillet 2007, en application d'un décret de la loi Sarkozy de 2006 sur l'immigration, les employeurs sont tenus de vérifier en préfecture la légalité des titres de séjours de leurs salariés.

10.000 faux papiers détectés à Paris

«Nos adhérents ont déclaré tous leurs salariés et on s'est aperçu qu'il y avait énormément de faux titres», a exposé lors d'une conférence de presse du Prisme, son délégué général, François Roux. «Je ne peux pas donner de statistiques, ce serait aux pouvoirs publics d'en donner. A Paris notamment, c'est 10.000 faux papiers détectés dont beaucoup liés à l'intérim», a-t-il dit.

«Les entreprises étaient de bonne foi, elles ont envoyé les titres qui sont revenus faux et on a dû arrêter d'employer ces gens qui nous avaient en quelque sorte trompés. On n'est pas responsables, mais victimes», a affirmé François Roux.

Les agences d'intérim ont engagé des «contacts officieux avec la CGT» pour résoudre le cas d'une centaine d'intérimaires sans-papiers en Ile-de-France et environ autant en province, a-t-il ajouté. Juridiquement, l'intérim ne peut rien pour ces sans-papiers puisque par définition les agences ne signent pas de contrat de travail en CDI.

«Sortir de cette impossibilité juridique»

Néanmoins, a souligné François Roux, «on essaye de sortir de cette impossibilité juridique pour trouver des solutions pour que ces gens-là, bien qu'ils nous aient un peu menti, puissent continuer à travailler dans notre pays».

Interrogée par l'AFP, la préfecture de police de Paris n'était pas en mesure de répondre immédiatement.

.

Partager cet article
Repost0

commentaires