Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui Sommes-Nous?

  • : Le blog de Fontenay pour la Diversité
  • : Blog du Collectif Fontenay pour la Diversité - RESF Fontenay-sous-Bois
  • Contact
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 09:56
La solidarité avec les sans-papiers a bien fonctionné. Samedi matin, en salle du Conseil beaucoup de monde était là pour soutenir les jeunes Vaisonnais et assister au parrainage républicain. En présence d'élus de Vaison, Faucon, Villedieu et Carpentras, de militants de RESF/UCIJ, des parrains et marraines, des jeunes sans-papiers et du public, Yvanne Raffin, adjointe au maire de Vaison-la-Romaine, a présidé cette cérémonie symbolique et empreinte de gravité.

 "C'est parce que je doute des lois contre l'immigration, que je suis ici", a-t-elle souligné, ajoutant  : "Je veux pour mes semblables le droit de vivre libres, de vivre sans peur". Martine Auzou, membre du Comité de Soutien aux sans-papiers, a dénoncé le non respect des Droits fondamentaux de la personne humaine, rappelant qu'au-delà "des brisures affectives" créées par les expulsions et la logique aveugle des quotas, c'est la peur qui s'installe dans les familles, poussant parfois à des morts brutales. Samedi était aussi journée nationale de manifestation contre un projet de directive sur la rétention et l'expulsion des personnes étrangères qui sera soumis au Parlement européen, le 18 juin. Ce projet prévoit une rétention pouvant atteindre dix-huit mois et instaure une interdiction pour cinq ans de revenir en Europe pour toutes les personnes renvoyées.

Après avoir cité Evo Morales, Président de la Bolivie, qui s'inquiète de cette "directive de la honte" dans une lettre adressée aux députés européens précisant que "Les problèmes de cohésion sociale dont souffre l'Europe ne sont pas la faute des migrants ...", elle a poursuivi : "Les étrangers ne sont pas dangereux, ils sont en danger  !". En conclusion Farid Faryssy, 1er adjoint au maire de Carpentras a rappelé que "tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits".


Source : La Provence
Partager cet article
Repost0

commentaires